Étiquette : Moai

Hanga Roa, dernier jour sur l’île de Pâques

Pour le dernier jour de 2018 et notre dernier jour sur l’île, nous pensions faire un bon repas au restaurant le midi. Le soir, ce n’était pas possible car nous devions prendre l’avion pour Papeete. Malheureusement, tous les restaurants dignes de ce nom avaient fermé leur porte le midi pour préparer le réveillon. Nous avons donc dû nous rabattre sur une petite gargote où ça sentait fort le graillon. Ils n’avaient pratiquement rien dans ce boui-boui. La moitié des choses inscrites à la carte n’étaient pas disponibles. Ils n’avaient même pas d’eau! Nous avons pris des jus d’ananas frais, excellents au demeurant.

Après nous être restaurés, nous nous sommes promenés sur la promenade du front de mer, le port, nous avons visité la petite église (enfin de l’exterieur car elle était fermée), et puis nous sommes allés dire un dernier au revoir aux moais proches d’Hanga Roa et aux moais de Tongariki.

Il était convenu qu’à 19h30, la propriétaire de la maison que nous avions louée, nous accompagne à l’aéroport. Au moment de partir, elle nous fit cadeau de colliers avec des moais en pendentif, pour que nous nous “souvenions” de notre séjour. Et nous avons fini 2018, dans l’aéroport attendant tranquillement notre avion. Le temps est finalement passé très vite…


Promenade sur le front de mer


Les 2 moais qui sont sur la promenade d’Hanga Roa et que nous n’avions pas vus avant ce 31 décembre 2018


Curieuse église avec des représentations de l’homme-oiseau et des symboles maçonniques

 

Ahu Vinapu

Ahu Vinapu est un site qui n’a pas été restauré. Deux ahus sont présents sur le site. Sur l’un d’entre eux, les pierres monumentales imbriquées les unes dans les autres rappellent fortement les constructions incas vues dans les Andes, notamment à Ollantaytambo. Ce site étaye la thèse d’un contact entre les habitants de l’Ile de Pâques et les Mayas.

Dans un premier temps, nous sommes passés à l’arrière des ahus et nous avons vu des amas de pierres qui ne nous évoquaient rien de particulier. En poursuivant, sur le site, nous avons découvert des têtes enterrées dans le sol, et puis des chapeaux, les pukao. Finalement, en revenant sur nos pas, nous avons compris que les amas de pierres étaient des moais brisés, allongés face contre terre. Ce site qui me paraissait peu intéressant de prime abord, révéla soudainement toute sa triste beauté.

Les pierres imbriquées de l’Ahu Vinapu, avec un moai presque enterré devant l’autel


Des amas de pierres insignifiants de prime abord


Des têtes de moais et un pukao


Les moais face contre terre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.