Mots-clésCanyon

West Mc Donnell National Park

Selon les guides touristiques, ce parc national constitue l’un des principaux attraits de la région autour d’Alice Springs. Malheureusement, un incendie de brousse qui durait déjà depuis plusieurs jours, quand nous sommes arrivés, nous a empêchés d’accéder à la plupart des sites naturels. L’accès à l’incendie étant difficile et les moyens disponibles limités, la stratégie des autorités était de laisser le feu consumer la végétation jusqu’à ce qu’il s’éteignît par lui-même. La route traversant le parc national semblait constituer le principal espoir de ne pas voir le feu se propager sur une surface trop grande. Celle-ci était donc interdite à la circulation.

Nous avons pu toutefois visiter le site de Standley Chasm, géré par les aborigènes, et qui donne l’occasion d’une balade au coeur d’un canyon jusqu’à une formation géologique en forme de défilé.


Drapeau aborigène


Promenade dans le canyon, où les arbres noircis portent les traces de précédents incendies


Le défilé


Lézard rencontré sur le chemin, peuplé d’une multitude d’oiseaux mais qui se sont tous dérobés à mon objectif…

Watarrka National Park

Contrairement à Uluru National Park, l’accès au Watarrka National Park est gratuit.

Nous y avons fait deux petites randonnées d’une heure chacune, tôt le matin. La première se situait à Kings Canyon même. Nous avons marché dans le bas du canyon et nous avons gravi la falaise qui mène au sommet. En revanche, nous n’avons pas entrepris la marche de 3 heures qui fait le tour du canyon (Kings Canyon Rim Walk), trop éprouvante avec des températures dépassant les 35°C. La seconde randonnée se situait à environ 20 km au sud-est et se nomme Kathleen Springs walk. Je l’ai trouvée plus intéressante que la première car le chemin traverse une ancienne ferme d’élevage bovins, jalonnée de quelques vestiges du passé, ce qui permet d’imaginer la vie des premiers colons. Elle offre, par ailleurs, une vision plus dégagée sur la végétation du bush.

C’est un euphémisme si j’écris que nous avons rencontré beaucoup moins de touristes qu’à Uluru. A Kathleen Springs, notre voiture était même la seule garée sur le parking lorsque nous sommes arrivés et nous avons dû croiser moins de 10 personnes sur le chemin du retour!

Finalement, notre séjour à Kings Canyon, dans un lieu moins spectaculaire mais aussi moins envahi par les touristes, a bien complété notre exploration du Coeur rouge.

 

Kings Canyon

 

Kathleen Springs

 

Zabriskie Point, Death Valley

© 2021 Un Tour du Monde

Thème par Anders NorénEn Haut ↑