Date18 avril 2019

Montagnes de marbre

Ce site, en banlieue sud de Da Nang, est constitué de 5 monts de calcaire et de marbre qui ont été utilisés comme carrières pour une importante production de sculptures plus ou moins monumentales. Depuis peu, les carrières sont fermées. Mais la tradition artisanale perdure avec des matériaux importés de sites plus éloignés. Ces montagnes abritent plusieurs pagodes, temples ainsi que des grottes transformées en lieux de culte bouddhistes et hindous.

Le temps était nuageux quand nous avons visité ce lieu, mais nous avons eu la chance de passer entre les gouttes.



Da Nang

Da Nang est la troisième ville du pays avec un peu plus d’un million d’habitants. Au bord de la mer, elle est un lieu de villégiature couru par les vietnamiens. Mais les étrangers s’y attardent peu. La ville moderne compte peu de lieux d’intérêt.

Dans notre périple du sud au nord du Vietnam, Da Nang était une étape logique. En effet, à 30 km au sud se trouve, la petite ville d’Hoi An, qui a conservé de nombreuses maisons anciennes, classées au patrimoine de l’Unesco. Miraculeusement épargnée par la modernité, elle constitue un exemple unique de ville vietnamienne traditionnelle. Da Nang située sur la ligne de chemin de fer reliant Hô Chi Minh Ville à Hanoï, est la station importante la plus proche d’Hoi An.

Nous avons dormi deux nuits à Da Nang pour récupérer de nos 17 heures de train. Nous avons profité de notre journée de repos pour visiter les montagnes de marbre, principal lieu d’intérêt de la ville.


La plage de Da Nang, vue de notre chambre d’hôtel

 

© 2021 Un Tour du Monde

Thème par Anders NorénEn Haut ↑