Manu Chao

Je ne connaissais pas cette version de Clandestino. Merci Amapola! J’adore! 4 pays que nous avons traversés ces derniers mois, d’autres que nous avons visités auparavant…

 

5 commentaires

  1. Amapola LIMBALLE

    17 janvier 2019 at 10:35

    C’est Marc qu’il faudrait remercier. C’est son post que j’ai partagé. Je connaissais déjà cette version pour l’avoir entendue sur Facebook précédemment. Ce mélange des cultures diffusant le même message me plaît beaucoup aussi.
    J’ai découvert récemment par contre que Manu Chao était le fils de Cabu. Heureusement, d’une certaine façon, qu’il n’ait pas vu disparaître son père dans des circonstances aussi tragiques…
    Bisous à vous quatre.
    Bon séjour en Australie. Attention aux kangourous !

  2. Marie-Christine LE CUNFF-FELIX

    17 janvier 2019 at 10:36

    Génial !

  3. jacques.lauret@numericable.fr

    17 janvier 2019 at 18:23

    Je me permets d’apporter une précision quant à la paternité de Cabu. Il ne s’agit en aucun cas de Manu Tchao, qui n’est d’ailleurs pas décédé, mais du chanteur Mano Solo, qui était bien le fils de Cabu, et qui est décédé en 2010.
    Sinon, le clip est excellent.

    • Amapola LIMBALLE

      19 janvier 2019 at 09:41

      Oui, Jacques, je me suis trompée. C’est Mano Solo bien sûr.
      J’écris souvent mes commentaires en ouvrant l’œil le matin… Mon cerveau était sans doute encore embrumé… et pas tout à fait connecté !😕

  4. J’aime et j’ai partagé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Un Tour du Monde

Thème par Anders NorénEn Haut ↑