Bons baisers de Rio

Nous sommes arrivés au Brésil le 8 novembre. Nous avons été dorlotés à São Paulo chez la cousine d’Elise, où nous sommes restés jusqu’au 14. Depuis 2 jours, nous sommes à Rio dans un très bel appartement du quartier d’Ipanema. A 200 m sur la droite, la plage de Copacabana. A 300 m sur la gauche, la plage d’Ipanema. Des noms qui font rêvés! La ville est conforme à sa réputation : magnifique! J’aurais l’occasion d’en reparler dans les prochains jours…

Mais pour le moment, le temps est gris, même un peu pluvieux. Si ce n’est la température, cela pourrait ressembler à une bonne journée bien déprimante du mois de novembre à Paris. Je ne sais pas si c’est la climatisation ou mon horloge interne qui a détecté que c’était le mois de novembre, mais pour la première fois depuis le début du voyage, je suis enrhumé. Emma aussi est malade. Un comble!

Espérons que le vent va balayer tout ce gris, pour nous permettre de récupérer et d’aller nous baigner. La grande question sera alors : quelle plage choisir? Copacabana ou Ipanema?

 

9 commentaires

  1. Bon le bonnet en Alpaga n’a pas rempli son rôle !!!
    Soignez vous bien.
    Oui ces noms là font rêver.
    J’ai hâte de voir les photos.
    Ici le temps est brumeux, humide, un petit crachin permanent. ☂️🌫

    • Philippe

      16 novembre 2018 at 22:43

      Le bonnet en alpaga au Machu Picchu servait à me protéger des rayons du soleil. Manifestement, ce n’est pas le froid qui est responsable de mon rhume, car depuis 10 jours, les températures ne descendent pas en-dessous de 20°C. Bon courage!

  2. J’ai adoré Rio, nous y étions en février par un très beau temps, profitez des magnifiques plages… et du reste
    A Toulouse on pourrait presque se baigner : soleil et températures supérieures à 20 degrés , pas besoin de bonnet😂
    Soignez vous surtout, très bonne continuation et grosses bises

  3. jacques.lauret@numericable.fr

    17 novembre 2018 at 11:16

    J’espère que vous monterez au Corcovado, de là-haut le paysage est époustouflant, il n’y a pas d’autre mot. Soyez prudents, car Rio est une ville très dangereuse, la pauvreté côtoyant la richesse insolente. Profitez bien de la plage et de son sable fin. Si vous avez l’occasion aussi, faites une petite croisière dans les îles avoisinantes, c’est superbe avec la végétation luxuriante.
    Bisous à vous quatre.

    Jacques

  4. Amapola LIMBALLE

    18 novembre 2018 at 11:08

    Moi, j’ai une question à te poser, qui n’a rien à voir avec Rio… Je me demande en ce moment si ton compte Facebook n’a pas été piraté..Des posts apparaissent depuis un moment déjà avec ton nom systématiquement accolé à celui de Cyrille Sgen… Et nous nous sommes demandés aussi si c’est bien toi qui répondait sur un post d’Enercoop concernant l’éolien..
    A+
    Bisous et bon séjour à Rio.
    Il parait qu’il faut “monter là-haut si tu vas à Rio”…😊

    • Philippe

      19 novembre 2018 at 00:15

      Je vais changer mon mot de passe Facebook. Pour le post sur les éoliennes, le commentaire est bien de moi. L´urgence écologique est de ralentir le réchauffement de la planète. Prétendre que nous pourrons d’ici 2050 produire en France la totalité de notre électricité par les énergies renouvelables est irréaliste. Pire cela conduira à utiliser le thermique à outrance pour compenser, ce que font les allemands.

      • Amapola LIMBALLE

        20 novembre 2018 at 00:19

        Nous sommes d’accord. L’enjeu pour l’instant est de réduire simplement la part du nucléaire. C’est ce que tente de faire Enercoop avec une approche très pragmatique.

      • Amapola LIMBALLE

        20 novembre 2018 at 00:24

        Nous sommes d’accord. L’enjeu pour l’instant est de simplement réduire la part du nucléaire. C’est ce que tente de faire Enercoop avec une approche très pragmatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Un Tour du Monde

Thème par Anders NorénEn Haut ↑