Uros, photos

L’un des bateaux qui acheminent les touristes vers les îles flottantes

 

Le péage d’accès à la communauté uros

 

Les populations qui appellent les touristes pour rendre visite à leurs îles

 

Une île flottante

 

La communauté que nous avons visitée, une famille d’une vingtaine de personnes avec le président de l’île en chapeau

 

Les embarcations plus ou moins artisanales (les flotteurs des grands bateaux sont faits avec des bouteilles en plastique assemblées, jusqu’à 2000 par bateau)

 

Petite fille à la peau cuivrée par le soleil qui brûle

3 commentaires

  1. Amapola LIMBALLE

    15 novembre 2018 at 00:59

    Très belles photos d’enfants… Pour l’instant je les range parmi mes préférées du voyage..
    Mais ce lieu ne paraît pas tres authentique cependant…
    Bises.

  2. Amapola tu es négative 😀
    C’est très beau très beau, écolo , il y a forcément des pièges à touristes mais en tout cas ils savent capter le regard et l’attention. ..et la curiosité par toutes ses belles couleurs qui nous attirent.
    Magnifique.

  3. christian naigeon

    15 novembre 2018 at 10:22

    Les jours de tempête il arrive que les îles mal arrimées soient poussées de l’autre côté du lac. Il y a à Puno un remorqueur équipé pour repousser les îles dérivantes jusqu’à leur point d’attache. Par ailleurs ces îliens vivent dans des conditions rudes, leur limite d’age dépasse rarement 55 ans. Il n’en demeure pas moins que ce site est fascinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Un Tour du Monde

Thème par Anders NorénEn Haut ↑