Chapelle norvégienne, Rapid City

Cette chapelle, réplique d’une église de Borgen a été construite par des citoyens américains descendants d’immigrés norvégiens. Le site comprend également une maison  ancienne importée de Norvège et remontée pièce à pièce ainsi qu’un petit musée décrivant l’habitat de ces immigrés norvégiens venus chercher fortune en Amérique au moment de la ruée vers l’or. Le drapeau norvégien flotte à l’entrée du site.

Comme de nombreux sites, l’accès est gratuit et les visiteurs sont invités à faire une donation s’ils ont apprécié la visite. L’accueil y est simple et le contact facile.

Ce site nous rappelle que l’Amérique a été, en partie, construite par de nombreuses vagues d’immigration successives venues d’Europe. Il n’est pas possible de comprendre ce pays sans avoir à l’esprit le rôle qu’ont joué ces familles pionnières qui ont construit leur existence en partant de rien, dans un pays qu’elles ne connaissaient pas.

7 commentaires

  1. Amapola LIMBALLE

    7 septembre 2018 at 11:25

    Oui, ce sont les églises dites en “bois debout” (si mes souvenirs sont exacts..
    ) dont on voit de très beaux specimens en Norvège. Elles sont généralement magnifiques.

  2. Beĺle architecture que je ne connaissais pas. En ouvrant la publication, au premier regard j’ai cru que c’était asiatique ! C’est beau.

  3. Ne sommes nous pas là encore dans une forme dérivée du communautarisme, du besoin de garder ses références culturelles dans un territoire éloigné. Ca ne me gène pas au contraire, et au delà de l’insolite, c’est mélanger les cultures c’est les rendre acceptable, devenir tolérant et donner plus de chances à la paix.

    • Philippe

      9 septembre 2018 at 23:39

      Oui je partage ton point de vue.

      • Amapola LIMBALLE

        10 septembre 2018 at 10:19

        Je me permettrai de vous faire remarquer que le multiculturalisme ou le fait de vouloir préserver ses racines culturelles n’a rien à voir avec le communautarisme institutionalisé à l’anglo-saxonne où l’on intervient dans le champ politique en tant qu’appartenant à une communaute et non en tant que citoyen du pays comme tous les autres citoyens. J’espère que vous voyez la différence car elle est fondamentale pour l’avenir du monde.

  4. Merci de cette précision Amapola .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *